La Collection "BLM"

« Black Lives Matter », une expression bien connue de la lutte contre l’inégalité raciale et qu’on entend énormément scander ces derniers temps avec raison à la suite de la mort violente de Mr Georges Floyd. Effectivement, la brutalité policière qu’a subie cet homme noir ainsi que tous les autres qui ont subi ou subiront ne laisse plus les gens indifférents. Un soulèvement est né, des millions de personnes ont marché et plusieurs artistes ont décidé de s’exprimer sur ces horribles injustices, dont Dix-Iple Deca et son fils Elijah King.

« Savez-vous ce qui est pire que ne pas avoir la solution à un problème ? La connaître, mais ne pas pouvoir s’en servir. C’est comme ça que je me suis senti après une quinzaine d’années à travailler auprès des jeunes en difficulté et ne pas avoir le droit de confirmer leurs soupçons ; que la couleur de leur peau peut affecter la manière que le “système” les traite. Que malheureusement pour certain, respirer est un crime et que leur sort est de finir asphyxier sous le poids d’un policier à genou. » – Dix-Iple Deca

Père et fils ont décidé ensemble de prendre le micro et d’enregistrer une nouvelle chanson intitulée « Criminel ». Ce titre dénonce la brutalité policière et la discrimination ethnique qui ne sont pas uniques aux États-Unis, mais une réelle problématique, et ceci, partout à travers le monde, et même près de chez nous, au Québec.

Afin de sensibiliser le plus de personnes à cette noble cause, Dix-Iple Deca a collaboré avec la compagnie « Until I’m Done » sur la production d’une collection de chandails. D’ailleurs, le slogan « Black Lives Matter », se retrouve sur les vêtements qu’on peut aussi voir dans le vidéoclip de Dix-Iple Deca & Elijah King, réalisé lors de la marche du 7 juin 2020 à Montréal. Une partie des profits amassée à la vente de ces « Hoodies » sont allés à l’organisme « HoodStock » qui œuvre dans la communauté depuis 2008.  
Les deux artistes comprennent bien qu’ils n’ont peut-être pas la solution miracle à tous ces abus et inégalités. Cependant, ils croient que leurs efforts collectifs contribueront à améliorer la vie et la perception des jeunes et ça, c’est un très bon début !